Comment utiliser un couteau à tirage – Obtenez des résultats impressionnants

Si vous avez déjà vu un menuisier qualifié en action, vous serez étonné de voir comment il glisse à travers le bois avec le toucher le plus léger. Ils font ressembler l’art complexe du travail du bois à un processus fluide et simple – jusqu’à ce que vous l’essayiez vous-même sans savoir comment utiliser un couteau à dessiner.

Tout menuisier expérimenté connaît la valeur d’outils de bonne qualité. Cependant, de bons outils ne suffisent pas à eux seuls à produire des pièces de qualité. Vous devez également avoir les compétences et l’expérience nécessaires pour tirer le meilleur parti de leur qualité supérieure.

Notre guide vous montrera tout ce que vous devez savoir sur l’utilisation d’un couteau à tirage, son entretien et l’utilisation du design pour obtenir d’incroyables chefs-d’œuvre sculptés à la main. Avec un peu de pratique et d’expérience, ainsi que ce que vous apprenez ici, vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour commencer à fabriquer des boiseries dont vous serez fier et que vous aurez hâte de montrer. Allons-y !

Qu’est-ce qu’un couteau à tirage ?

qu'est-ce qu'un couteau à tirer

Un couteau à dessin est un outil à main qui vous permet de raser et d’éplucher les couches extérieures d’un morceau de bois. Ils sont excellents dans des tâches telles que tailler et façonner un morceau de bois, écorcer des arbres et effectuer des virages sans utiliser d’outils électriques.

Les couteaux à tirer sont connus pour leur polyvalence et leur capacité à gérer des gouges plus lourdes et des travaux plus complexes – entre les mains d’un menuisier qualifié. Bien sûr, il existe des outils électriques qui ont les mêmes fonctions de base, mais vous perdez alors cette finition à la main unique et spéciale que les couteaux à dessin peuvent vous donner.

Concevoir

Les couteaux à tirer ont une lame de 6 à 10 pouces placée entre deux poignées robustes. Ces poignées sont généralement placées à un angle de 90° (ou légèrement vers l’extérieur) par rapport à la lame et sont utilisées pour tirer/pousser la lame d’étirage le long de la surface du bois. Les poignées ont une forme légèrement convexe, offrant confort et résistance lors de la poussée et de la traction.

Ils sont généralement en bois et sont laminés pour améliorer leur adhérence et leur durabilité. Avec presque tous les couteaux à tirage, les poignées sont placées légèrement plus bas que le niveau sur lequel se trouve la lame. Cela vous aide à garder vos mains en toute sécurité loin du bord de coupe et loin de la surface sur laquelle vous travaillez.

La plupart des couteaux à tirer ont une lame relativement longue qui dépasse généralement 1 pouce, bien que ce ne soit pas toujours le cas. Le tranchant pointe dans la même direction que les poignées et le biseau est légèrement plus bas que le reste de l’acier.

  Faire un couteau de poche - Utilisez la méthode la plus simple

Les types

Il existe deux principaux types de tirettes. Le premier est des lames de dessin courbes. Ils sont moins courants et plus spécialisés que les couteaux à tirage droit à usage général. Les couteaux à tirage courbé sont utilisés pour atteindre les zones difficiles à atteindre avec des couteaux droits sans compromettre le reste du projet de menuiserie.

Ils sont également parfaits pour travailler sur des pièces courbes et arrondies. C’est particulièrement vrai si vous n’avez pas les compétences et l’expérience nécessaires pour le faire avec un couteau à tirage droit. Le couteau à tirage droit est très courant et c’est ce que la plupart des menuisiers utiliseront. Ils sont intuitifs et vous pouvez les utiliser de différentes manières en fonction du résultat souhaité.

Comment aiguiser son couteau à dessin ?

Le processus est assez simple, mais cela demandera un peu plus de travail si votre couteau est très émoussé ou rouillé. Si vous venez de déterrer une vieille lame et que vous voulez la recréer, commencez par enlever toute la rouille. La plupart des couteaux à tirer ne sont pas de qualité supérieure résistance à la corrosion et rouillera relativement facilement.

Tout d’abord, frottez-le avec du papier de verre rugueux jusqu’à ce qu’il ne reste plus de rouille. Assurez-vous de ne pas oublier les petits espaces près des poignées ou ils se propageront rapidement. La prochaine chose à faire est de réinitialiser le bord de votre lame de dessin. Pour ce faire, utilisez une lime en acier ou une meuleuse légère.

Vous voudrez peut-être fixer la barre de traction en place avec un étau avant de tenter cela. Assurez-vous de faire correspondre l’angle de biseau et inspectez régulièrement le bord pour vous assurer de sa cohérence. Une fois que vous êtes satisfait de l’angle d’affûtage et de l’apparence du biseau de réinitialisation, il est temps de l’affûter. Commencez sur une pierre de grain 120-240. Fixez à nouveau la barre d’attelage en place avec un étau ou sur une table.

Assurez-vous que le tranchant glisse sur la table pour un travail facile et cohérent. Travaillez la pierre par petites étapes de 10 à 15 coups, en vous arrêtant pour inspecter le bord. Une fois que vous êtes satisfait de la coupe uniforme et du tranchant, passez à des pierres à grain plus élevé jusqu’à ce que vous soyez satisfait de la façon dont la barre de traction coupe.

  Comment lancer des couteaux de lancer - Apprenez des techniques sans effort

Comment bien utiliser un couteau à dessin

Il existe de nombreuses façons différentes de tenir et d’utiliser un couteau à tirer, et nombre de ces techniques changent et s’adaptent au fil du temps. Si vous avez beaucoup d’expérience, vous savez déjà comment tenir le couteau pour différents projets et résultats. Examinons quelques-unes des différentes façons d’utiliser et de tenir un couteau à tirage.

Méthode biseautée

C’est de loin la méthode la plus courante pour tenir un couteau à tirer. C’est le meilleur choix pour les débutants et vous donne le contrôle sur un travail plus compliqué et améliore votre précision pour les détails et le rasage. Tenez les poignées de la barre de traction (face à vous) et assurez-vous que vous pouvez voir le biseau de la lame.

C’est la partie de la lame juste avant le tranchant. Posez la lame à plat sur la pièce sur laquelle vous travaillez. Relevez la lame pour que l’angle entre la lame et le bois devienne plus raide. Selon le type de travail que vous effectuez, vous n’avez pas besoin d’aller au-delà d’un angle de 45°.

Tirez sur les poignées pour créer une force vers le bas lorsque vous déplacez la lame d’avant en arrière sur le bois pour la démarrer. La méthode biseautée enlève moins de bois et est meilleure pour raser et créer des courbes sur des morceaux de bois. Avec une certaine habileté, vous pouvez obtenir des boucles super fines et des détails précis.

Méthode biseautée

à l'aide d'un couteau à tirer

Vous tenez les poignées et la lame dans le même sens qu’avec la méthode du biseau, mais avec la lame inversée. Le biseau doit être du côté opposé et être en contact direct avec le bois. Cette méthode est meilleure pour les coupes plus agressives car il est plus facile d’enfoncer le bord plus loin dans le bois et d’enlever les plus gros morceaux.

Les mouvements de poussée et de traction restent les mêmes – assurez-vous simplement de ne pas essayer d’enlever trop de bois à la fois. Vous pouvez également apprendre à obtenir des boucles précises et complexes avec cette méthode. Cependant, vous aurez besoin de beaucoup de compétences et de pratique pour maintenir les résultats cohérents.

Assis vs debout

Peut-être n’avez-vous pas une grande table de travail sur laquelle vous pouvez vous tenir debout et travailler, ou peut-être préférez-vous simplement travailler assis. Il y a à la fois de bons et de mauvais points à rester debout ou assis tout en travaillant avec un couteau à dessin. On parle de s’asseoir en premier. La position assise est généralement préférable pour les petits travaux et les projets.

  Des moyens simples de reconnaître un couteau de qualité - les conseils les plus efficaces

Vous devez fixer le morceau de bois sur vos jambes ou entre vos jambes. Vous avez presque toujours le tranchant de la lame de dessin face à vous lorsque vous vous asseyez. Cela vous aidera à mieux sécuriser les boiseries. Si vous êtes debout, assurez-vous de travailler à une hauteur confortable.

Vous pouvez travailler debout avec le tranchant face à vous ou loin de vous. Les deux méthodes fonctionnent à peu près de la même manière, mais vous devez choisir celle avec laquelle vous vous sentez le plus à l’aise et ce que le projet exige.

Couteaux contre outils électriques

Les outils électriques peuvent désormais faire presque tout ce dont vous avez besoin en matière de travail du bois. C’est très différent de ce qu’il était il y a 10-20 ans. Bien que ces outils électriques aient des utilisations polyvalentes et fonctionnelles, le travail du bois avec des outils à main n’est pas éteint. De nombreux menuisiers qualifiés connaissent la valeur des pièces sculptées à la main.

Chaque pièce est unique et reflète l’attitude, les compétences et les intentions de l’artisan. Cette unicité est souvent perdue lorsque vous remplacez le travail manuel par des outils électriques. Les résultats sont souvent génériques et vous aurez du mal à les rendre uniques et spéciaux. Cela dit, les utilisateurs expérimentés d’outils électriques peuvent donner à leur travail une apparence et une sensation distinctives.

Cependant, il sera beaucoup plus facile pour les autres de reproduire et de copier. Si vous ne travaillez que sur des projets de menuiserie généraux (tels que des tables et des chaises), les outils électriques vous donneront plus d’efficacité et plus de rendement. Travailler sur des projets plus complexes et détaillés vous donne plus de contrôle sur les subtilités et le caractère unique de votre travail d’outils à main.

Dernières pensées

Vous devez avoir une idée très claire du pourquoi et du comment utiliser un couteau à tirage. Nous avons abordé les différentes techniques de maintien et méthodes de travail. De plus, vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour démarrer sur la bonne voie et bien sur votre chemin vers le succès du travail du bois !

Il ne vous reste plus qu’à acquérir plus d’expérience pratique et à affiner votre technique en cours de route. On n’apprend pas le travail du bois en lisant. Allez-y, pratiquez et expérimentez – vous obtiendrez les résultats que vous recherchez en un rien de temps !